retour

Nanterre - Deux crèches attenantes

  • Nanterre [Hauts-de-Seine]
  • 2002
Réalisé
(Photo Luc Boegly)

(Photo Luc Boegly)

(Photo Luc Boegly)

(Photo Luc Boegly)

L'entrée sur rue entre les deux crèches siamoises (photo Luc Boegly)

L'entrée sur rue entre les deux crèches "siamoises" (photo Luc Boegly)

(Photo Luc Boegly)

(Photo Luc Boegly)

Aire de jeux (Photo Luc Boegly)

Aire de jeux (Photo Luc Boegly)

(Photo Luc Boegly)

(Photo Luc Boegly)

(Photo Luc Boegly)

(Photo Luc Boegly)

(Photo Luc Boegly)

(Photo Luc Boegly)

Un unique bâtiment dont le plan se ramifie par une inflexion douce donnant naissance à deux crèches "siamoises"

Deux crèches de 44 et 40 berceaux, avec les locaux d'accompagnement, cuisine, réserves, salles d'activités.

Les deux crèches du Centre d'accueil et de soins hospitaliers (CASH) de Nanterre prennent leur place en agrafe sur le mur d'enceinte du centre hospitalier, jusqu'alors épargné dans son intégrité hautaine. Venant rompre ainsi son isolement, les locaux techniques ouvrent une brèche dans la haute muraille et s'ouvrent sur la cour de service permettant l'approvisionnement de l'équipement. Sa coque capotée de cuivre contribue à la protection naturelle de l'ensemble. Le bâtiment des différentes sections décrit un arc tendu, et présente une façade colorée, où chaque unité est ainsi parfaitement visible et identifiable par les enfants.

Les deux crèches mettent en scène une dialectique où la protection de l'enveloppe extérieure, justifiée par un environnement urbain difficile, ouvre un dialogue étonnant avec l'aménité de la façade sur cour.

MAÎTRES D'OUVRAGE
Centre d'accueil et de soins hospitaliers de Nanterre
Ville de Nanterre

ARCHITECTE
Ameller Dubois

ENTREPRISE GÉNÉRALE DE CONSTRUCTION
S.N.R.B.

BUREAU D'ÉTUDES TECHNIQUES
Batec (structure)
S.T.B.I. (fluides)

ÉCONOMISTE
C2L

SURFACE
1400 m2

COÛT
1,9 M€ HT

LIVRAISON
2002

Maître d'ouvrage
CASH de Nanterre, Ville de Nanterre
Lieu
Nanterre [Hauts-de-Seine]
Dates
1998 - 2002
Surface
1400 m²
Coût
2 M€ HT
Architectes
Philippe Ameller et Jacques Dubois